... et voici le summum de la tenue d'hiver : la cape! Je lorgnais sur ce magnifique modèle depuis des lustres, j'en ai bouclé la réalisation depuis peu pour cause de crobes et autres contre temps, et c'est dans ce pochée là pocheeque je l'ai trouvé. J'ai suivi le patron, mais pas tout à fait quand même puisque j'ai fait la cape d'un seul tenant et non en trois morceaux, puisque le drap de laine en 140cm me le permettait.

cape_1

Mais sa réalisation a nécessité moults conseils avisés : tout d'abord, j'ai posté un message desespéré sur le site Japan couture addicts, car je ne trouvais pas le patron. Il faut croire que ce soir là j'avais laissé mes neurones au placard, car il existe bien ce patron, que des bonnes âmes (http://lafeerouge.canalblog.com/, http://mu2ailes.canalblog.com, lululaplubelle, http://lubiesdegenepi.canalblog.com/ , merci à elles!) m'ont gentiment indiqué.

cape_3  cape_4

Ensuite, toujours dans mes envies téméraires de modification des patrons, même quand ils sont japonais, je me suis lancée dans ... le biais, encore une fois, oui. et là ce fut le carnage. Mais c'était sans compter avec l'intervention de la fée cousette, en l'occurence ma voisine, qui en plus d'être une fille extra, a travaillé dans la (haute) couture. Je vous dis pas comme je me suis suspendue à ses lèvres (oui, on peut se suspendre aux lèvres de sa voisine, si ça se dit), et il faut bien le dire, elle m'a grandemment aidée dans cette vaste entreprise. Une petite technique de pose de biais et quelques astuces plus tard, voici le résultat sur l'encolure, qui ajoute une flower touch ma foi plutôt printannière pour le coup :

cape_2_biais

La première à la voir, ce fut la copine de chocolat, et depuis je me pavane. Bon il faut l'avouer, quelques imperfections tout de même, mais de loin, allez, on ne voit rien!