Je continue tous les week end ma savoureuse et gourmande exploration de la cuisine sans oeuf (contrainte du poulet mais qui ne saurait durer l'espère-t-on) et sans gluten (contrainte ad vitam eternam pour moi, je suis trop vieille pour qu'une solution soit trouvée!).

Mes cobayes sont régulièrement mes hommes, et pour cause, mais d'autres sont parfois mis à contribution. Pour l'instant, pas trop de plaintes, donc je persévère!

Today, j'ai refait mes gaufres, testées et surtout inventées pour l'anniversaire du poulet joli, 3 ans tout de même. Il fallait continuer sur la lancée des menus réconfortants, car ce midi, c'était crèpes de l'épouxroux, une tuerie. Les crèperies bretonnes n'ont qu'à bien se tenir. Du coup, crèpes le midi, gaufres au goûter, autant vous dire qu'on ne manque pas de féculents aujourd'hui...

Et histoire de mettre un peu de soleil, des framboises, complètement hors saison, mais mouah que c'est bon!

gaufre

Cette fois ci j'ai mesuré la quantité pour chaque ingrédient, contrairement à mon habitude de faire selon la consistance de la pâte.

Après 18 photos, nous sommes arrivés à quelque chose de correct en terme de luminosité, ce qui n'est pas chose aisée par ce temps de rat qui nous colle depuis plus de 10 jours.

Donc donc donc, pour 4 grosses gaufres :

Mélanger les ingrédients sec : 200g de farine de riz, 1 cc de gomme de guar, 1 cc de levure ss gluten, 2 cuil à soupe de sucre.

Ajouter les liquides : 33cl de lait, 5cl d'huile d'olive.

Bien remuer. La consistance de la pâte est très loin de celle de la pâte à crèpe, attention, elle est compacte et collante. Il faut donc faire des boulettes de la taille d'une mandarine, les poser délicatement sur les plaques à gaufres trrrrèèès bien huilées, et ensuite, on ferme, ça étale le tout, et ça fait une belle gaufre ronde, moelleuse et craquante.

NB: le set de table, c'est le mien, acheté cet été à la mer, quand je l'ai vu, on s'est reconnu ; il y a marqué "quand je serai grande, je serai méga tendance...". J'adore.